fbpx
chiot qui joue
Vivre avec son chien

Accueillir un chiot : quelques conseils pour bien démarrer

Vous allez bientôt accueillir un chiot et vous êtes un peu perdu. Que faut-il prévoir pour accueillir votre chiot ? Vous avez des craintes sur son adaptation. Allez-vous l’éduquer correctement ? Que mange-t-il ? Quand ? Et puis comment faire avec la propreté ? Autant de questions qui vous font peur. Certes, il faut un minimum d’équipement pour ses besoins, mais ne vous inquiétez pas, accueillir un chiot n’est pas si compliqué que ça. S’organiser, lui apprendre la propreté ou encore les règles de la maison est simple à mettre en œuvre avec un minimum d’investissement.

Accueillir un chiot : que faut-il prévoir ?

S’informer

Avant l’arrivée de votre chiot à la maison, renseignez-vous sur ses besoins ainsi que sur les bases d’éducation à la maison. Pour cela il y a de nombreux livres sur le sujet, mais je vous conseille de faire attention et de vous diriger vers les livres d’éducation en positif. On trouve encore trop de mauvais conseils dans les “anciennes méthodes” qui ont fait leurs preuves vous dira-t-on. Mais avec quelles conséquences sur le chien et la relation avec son maître ? Personnellement, je conseille ses trois livres parfaits pour débuter :

Informez-vous aussi sur :

  • les vétérinaires si vous n’en avez pas déjà un,
  • les clubs canins si vous prévoyez de faire un peu d’éducation en école des chiots, ou de pratiquer un sport avec votre nouveau compagnon,
  • les éducateurs en positifs si vous souhaitez vous faire accompagner.

Et puis n’oubliez pas l’éleveur, si vous avez des questions, il sera de bon conseil.

S’équiper

Vous êtes tout excité par l’arrivée de votre chiot à la maison, et il vous tarde d’aller dévaliser les boutiques pour lui acheter toutes ses petites affaires. Mais, de quoi aura-t-il besoin ?

Répondre à ses besoins

chiot dans son panier

Dans un premier temps, quelques indispensables pour répondre à ses besoins primaires :

  • dormir : un chien dort beaucoup et aime son petit confort. Si vous ne souhaitez pas qu’il prenne votre canapé pour son petit lit douillet, je vous recommande de lui prendre un coussin confortable. Si vous prenez un panier, ne le prenez pas en osier et préférer le panier en plastique, plus facile à nettoyer en cas d’accident pipi,
  • manger : il faut au moins une gamelle pour l’eau. Pour les gros mangeurs la nourriture peut être étalée au sol ou “cacher” pour que le temps de repas dure plus longtemps,
  • activités/jeux : pour vos sorties quotidiennes il vous faudra un collier et/ou un harnais accompagné de sa laisse. Achetez aussi quelques jouets à mâchouiller.

Le transport en voiture

Ensuite, pour les transports en voiture, pensez à sa sécurité autant qu’à la vôtre. Pour cela, il existe des cages de transports ou des systèmes d’attaches. Je ne peux que vous recommander de sécuriser tout passager à bord de votre véhicule. En cas d’accident, votre chien peut devenir un projectile ou bien se sauver. Et s’il est agressif envers les secours et que ces derniers ne peuvent intervenir, ça peut mal finir pour lui.

À la maison

Accueillir un chiot nous oblige parfois à faire quelques petits aménagements temporaires pour sa sécurité, le temps que votre chiot grandisse. Les escaliers peuvent être dangereux pour lui, peut-être prévoir une barrière.

Un chiot, ça grignote tout ce qu’il trouve et comme les enfants ils sont attirés par tout ce qui est dangereux comme les prises électriques ou fils qui dépassent. Il devra donc être en sécurité pendant votre absence, peut-être avec un parc.

S’organiser

gamelle du chien

Il est recommandé d’accueillir un chiot sur une période de vacances, la veille d’un week-end, ou au moins être très présent au début. À savoir qu’un chiot est nourri 3 fois par jour et ça peut aller jusqu’à ses 6 mois. Ensuite votre présence est indispensable pour un apprentissage de la propreté rapide. Il faut sortir son chiot pour qu’il fasse ses besoins après les repas, au réveil de la sieste ou encore après le jeu/activité ce qui nous amène à presque toutes les 3 h.

Comme dit plus haut, un chiot mordille beaucoup, même tout ce qu’il trouve. Avec sa gueule, il découvre, fait ses dents… Il faudra donc le mettre en sécurité lors de vos absences et vous apprendrez très vite à ne rien laisser traîner à sa portée, surtout ce qui peut-être dangereux pour lui (médicaments…).

Trouver le meilleur endroit pour lui pour disposer sa couchette, de préférence pas trop loin du canapé, dans un coin de la pièce (pas sur un lieu de passage). Il faut qu’il se sente en sécurité dans son panier.

Et pour finir, prévoyez les rendez-vous chez le vétérinaire, nombreux les premiers mois pour ses vaccins.

Accueillir un chiot : le jour J

Le départ

Un bon éleveur ne vous laissera pas partir avec votre chiot sous le bras sans quelques recommandations pour le retour à la maison et que tout se passe au mieux. L’éleveur vous conseillera sur les comportements normaux des chiots, sur son alimentation et vous pourrez lui poser toutes les questions que vous souhaitez. (je vous parle d’éleveur, mais si vous récupérez votre chiot dans un organisme type SPA, ils vous conseilleront autant)

Il vous donnera aussi un sachet de croquettes ce qui vous permettra de faire la transition vers une autre marque si vous le souhaitez.

Votre chiot peut se sentir perdu. Il quitte tout ce qu’il connaît pour l’inconnu total. À partir de ce moment, vous devenez son référent. Pour le rassurer, vous pouvez prendre une petite couverture que vous aurez imprégnée de la l’odeur de la maman.

La première nuit

La première nuit est rarement calme, votre chiot se retrouve tout seul pour la première fois. Il va certes dormir un peu, faire pipi, à moins que vous vous leviez pour le sortir dans la nuit, mais aussi il va pleurer. Il faut que vous restiez ferme sur le lieu où vous avez décidé de le faire dormir, sinon la situation ne rentrera pas dans l’ordre. Les chiens ne comprennent pas l’exceptionnel. Si vous l’autorisez à dormir dans votre chambre, car il pleure, il aura compris que pleurer lui permettra de dormir dans votre chambre, et vous l’aurez tout le temps dans votre chambre. Après à vous de voir si ça vous dérange ou pas. Éviter d’aller le voir, pour la même raison, vous lui apprenez l’association “je pleure = ils viennent me voir”.

Si vous avez décidé de le sortir la nuit pour ses besoins, et qu’il pleure, soit vous attendez qu’il arrête, soit vous le sortez en silence, pas de caresse qui pourrait lui laisser croire que s’il pleure vous vous occuperez de lui et surtout ne pas jouer avec lui la nuit. Juste le félicité quand il a fait son pipi et ensuite on rentre au lit. En général les pleures ne durent pas plus d’une ou deux nuits.

Accueillir un chiot : une fois à la maison

Les premiers jours votre chiot sera très calme, il découvre son nouvel environnement et est sur la réserve. N’oubliez pas qu’il se retrouve seul et n’a plus que vous comme repère. C’est à ce moment-là qu’il faut créer le lien de confiance avec lui. Ce lien est très important pour la suite de son éducation et il faudra le maintenir.

Il se peut qu’il ne finisse pas tout de suite sa gamelle, mais rassurez-vous ça ne durera pas. Au début, demande à être nourri 3 fois par jour pendant ses 6 premiers mois. Vous pourrez passer à 2 repas avant ses 6 mois si votre chiot finit ses gamelles et qu’il ne vomit pas de trop plein derrière.

Sociabiliser votre chiot : rencontre avec les autres membres de la famille

Avoir pensé à la sociabilisation est important avant d’accueillir un chiot. Le point de départ de votre travail sur la sociabilisation de votre chiot est la rencontre avec les membres de votre famille et surtout les enfants. Un bon éleveur aura déjà commencé sa sociabilisation avant de vous le confier. Il est important que votre chien n’ait pas peur de vos enfants, car un chien qui a peur est un chien qui peut mordre pour se défendre s’il se sent coincé. Les enfants sont des brutes avec les animaux malgré tous nos efforts pour leur faire comprendre tout ce qu’ils ne doivent pas faire ! En France, il n’existe pas beaucoup de livres destinés aux enfants sur les comportements à avoir face à un chien. Je vous conseille le livre de la Fondation Humanimo qui a sorti Ton chien te parle, apprends à le comprendre ! de Kathleen Desrosiers. Ce livre est destiné aux enfants, mais il faudrait aussi éduquer pas mal d’adultes sur le sujet.

N’hésitez pas à faire donner à la main de vos enfants des croquettes (sous votre surveillance bien sûr) pour que votre chiot associe rapidement que le petit bonhomme qui court partout lui donne des croquettes et est donc quelque chose de positif pour lui. Bref maximiser les moments positifs en présence des enfants. Au moindre signe d’inconfort du chiot, éloigné les enfants et mettez le chiot en sécurité dans son panier. Bien faire comprendre aux enfants que quand le chien est dans le panier, il est important de le laisser tranquille.

S’il y a d’autres animaux à la maison, il est préférable de les laisser faire tout en permettant à chacun de se mettre en sécurité. Après tout dépendra de l’âge du premier occupant et s’il accepte ou non un nouvel arrivant.

Les débuts de l’éducation

Accueillir un chiot c’est aussi s’occuper de son éducation et lui permettre d’être accepté dans la société. Les deux principales choses étant la propreté et les règles de la maison.

La propreté

La partie que tout nouveau maître redoute le plus. Votre chiot commence à être propre vers ses 4 mois, mais il n’est pas rare que ce ne soit pas avant 6-7 mois. Avant 4 mois, il ne peut pas se retenir plus de 2 ou 3 h c’est normal. Il faudra donc le sortir toutes les 3 h maximum. L’envie d’élimination a lieu après les siestes, après les repas et après un moment de jeux, donc sortez-le systématiquement après chacune de ses activités. Si votre chiot se met à renifler le sol de votre salon en tournant en rond, sortez-le, il cherche un endroit pour faire ses besoins. Une fois dehors, lorsqu’il a fait, félicitez-le sans retenue.

En cas d’accident à la maison, ça ne sert à rien de lui mettre la truffe dedans en le disputant, vous lui ferez peur et la prochaine fois il ira se cacher derrière le canapé pour faire. Si vous le prenez sur le fait, un “dehors” ferme lui fera stopper de surprise et surtout mettez le dehors de suite pour qu’il finisse, et ensuite félicité le s’il finit bien dehors.

Si vous ne l’avez pas vu faire, mettez-le dehors pour l’éloigner et nettoyer en ne lui prêtant pas attention.

Pour les sorties pipi, tant que votre chiot n’a pas ses vaccins des 3 mois, il est préférable d’éviter les lieux à risque (où beaucoup de chiens passent). Le mieux étant de se contenter du jardin quand c’est possible.

Les règles de la maison

Accueillir un chiot à la maison, c’est lui apprendre les règles de la maison pour que la cohabitation se passe bien. Elles seront établies avant l’arrivée de votre chiot et il faudra s’y tenir, car il sera compliqué de revenir en arrière. Par exemple le laisser ou non aller sur le canapé ou l’accès aux chambres. Le jour où vous changez d’avis, votre chien ne comprendra pas pourquoi. Je ne dis pas que c’est impossible de changer certaines choses, mais les changements seront longs.

Un chiot a des difficultés à se contrôler, c’est donc sur son autocontrôle que les bases d’éducation seront établies. Par exemple au moment des repas, votre chien vous saute dessus pour essayer d’atteindre la gamelle. Vous tenez la gamelle en hauteur, au bout d’un moment il va s’asseoir pour attendre, alors là vous la descendez. Au moment où il se lève, vous remontez la gamelle sans rien dire. Il comprendra très vite que quand il est en position assis, la gamelle descend, 2-3 séances de gamelles suffisent largement pour être tranquille à vie.

Tout ce qui est énoncé plus haut est la base pour accueillir un chiot sereinement. Par la suite, vous pourrez lui enseigner les ordres de bases et surtout les sorties en laissent (à noter qu’un chiot ne tire pas, et que nous lui apprenons à tirer) et pourquoi pas aller encore plus loin. En grandissant, votre chiot aura accès à différentes activités à partager avec lui comme le canicross, l’agility ou la randonnée. Vous pouvez aussi participer à des balades canines réservées aux chiots. Dites-nous en commentaire vos indispensables pour accueillir un chiot, ce que vous avez mis en place ?

(crédits photo : Benoit Coucke, John Feinberg, franchise opportunities)
Partager l'article

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *